allergies-rhume-des-foins

 

Le Rhume des foins nouveau est arrivé !

 

L'allergie aux pollens n'est pas nouvelle. Déjà au 5ème siècle avant notre ère, Hippocrate avait déjà identifié l'apparition d'affections saisonnières comme le coryza au printemps.

S’il y a toujours eu des allergies, ce qui est nouveau, c'est l'intensité du phénomène. En effet de nos jours, on estime qu'un quart des Français souffrent de cette affection.

Si le traitement des symptômes peut éventuellement soulager, il ne sert à rien, et la prévention est bien plus efficace.

Et il se trouve que la pharmacopée naturelle est pleine de remèdes préventifs, mais peu de praticiens les connaissent et en général, on préfère vous vendre des antihistaminiques, des corticoïdes ou de la Ventoline...

7 alternatives préventives, également efficace dans l'urgence

Sept solutions plus naturelles, qui n’écarte pas l’utilisation intense de sérum physiologique en lavements du nez et des yeux.

Ces solutions agissent au niveau des muqueuses respiratoires mais aussi intestinales. Elles ont souvent des effets immédiats chez les personnes qui sont en plein épisode allergique, mais elles sont beaucoup plus efficaces si on les emploie avant même l'apparition des symptômes.

-    La quercétine  est certainement un des nutriments les plus efficaces pour réduire les symptômes (démangeaisons, éternuements...). Cet antioxydant a la propriété d'inhiber la production d'histamine et de cytokines. On l'associera avec de la vitamine C et de la bromélaïnepour de meilleurs résultats.

- Les œufs de caille. C'est dans l'albumen de l'œuf de caille que l'on trouve l'ovomucoïde, ce puissant inhibiteur de la trypsine humaine, si importante dans la réaction allergique.

-    Chez certains,l'huile essentielle d'estragonpeut suffire. Une goutte de cet antiallergique de terrain et anti-inflammatoire sur un mouchoir en cas de crise suffit parfois. Il est également possible de faire soi-même un mélange simple d'huiles essentielles à masser sur les ailes du nez et le torse.

-    La nigelle est aussi une plante intéressante en saison : ses graines ont un effet immuno-modulateur et atténuent les allergies. Entières ou fraîchement moulues, elles s'utilisent comme du cumin ordinaire ou du poivre et sont vendues un peu partout. Vous pouvez également assaisonner vos salades avec de l'huile de nigelle alimentaire ou consommer l'huile sous forme de capsules. Au vu de ses propriétés, il n'est pas étonnant que l'huile de nigelle fonctionne également très bien en massage externe pour atténuer les dermatites atopiques et eczémas.

- Le plantainest une plante omniprésente dans nos campagnes et une des plus recommandées contre les allergies. L’apigénine qu'elle contient est anti-inflammatoire, tandis que d'autres molécules jouent un rôle proprement anti-histaminique en inhibant la dégranulation des mastocytes. On peut en faire des décoctions (10 à 20 g de feuilles ou plantes entières dans un litre d'eau froide, faire frémir 10 minutes, boire trois tasses par jour) ou bien l'utiliser sous forme de teinture-mère ou d'EPS.

- Le Yu Ping Feng Wan, ce remède de la pharmacopée chinoise vieux de 4 000 ans peut aussi vous venir en aide. Il contient notamment de l'astragale et est souvent préconisé en cas d'allergie, de rhume des foins, d'aversion pour les courants d'air et la poussière.

- Si votre allergie aux pollens occasionne chaque année des troubles lourds et très invalidants, il faudra vous tourner vers un complément alimentaire prescrit en général en cas de maladie auto-immune et dont la fonction est de moduler l'expression du système immunitaire (pour le ralentir ou le booster). Il s'agit du Pro-Moducare.

Mettez de l'huile dans vos rouages intestinaux

Mieux vaut intervenir non seulement sur les symptômes mais aussi sur le terrain en favorisant une régulation du système immunitaire. Car comme dit  Francesco Bottaccioli, « le stimulus n'est rien, tout est dans la stimulation immunitaire ».

Pour une bonne stimulation, il faut d'abord calmer ce système immunitaire, puis l'informer et prendre quelques produits naturels de circonstance. Cela s'appelle de la prévention. Et cela passe d'abord par nos intestins où se loge une grande partie de nos défenses, notamment sur les plaques de Peyer.

L'une des meilleures préventions qui soient passe par la consommation d'huile de poisson. La baisse de consommation d'oméga 3 en Occident explique d'ailleurs en partie la moindre imperméabilité des muqueuses. Le top du top : l'huile de krill. Tout en bas de la chaîne alimentaire donc épargné par la pollution (d'autant qu'il ne vit que 18 mois), le krill est un minuscule crustacé qui se nourrit de phytoplanctons. Plusieurs études ont montré que le krill renforce les muqueuses, équilibre les réactions de l'organisme et aide au bon fonctionnement du système immunitaire en renforçant la qualité de ses membranes cellulaires et en contrôlant les excès inflammatoires. Il est aussi riche en antioxydants qui éradiquent les radicaux libres sur les sites d'irritation.

Vous pouvez aussi, en parallèle, consommer de l'huile complète de Périlla. Les graines de cette plante contiennent une très forte proportion d'oméga 3. L'Huile Complète de Périlla, synergie entre l'huile végétale et l'huile essentielle, est reconnue pour renforcer le terrain de notre organisme. Bouclier naturel, l'huile essentielle de Périlla est particulièrement efficace au printemps contre les allergies.

 

En prévention aussi, sachez que les vitamines C et D sont essentielles au bon fonctionnement et à la régulation du système immunitaire. Comme les pro-biotiques. Cela a été démontré dans de nombreuses études. 

 

source: https://www.alternativesante.fr/rhume-des-foins/rhume-des-foins-une-epidemie