Les animaux utilisent les nombreux remèdes naturels

que leur offre Mère Nature.

 

Les animaux et les plantes

La nature est bien faite ; elle regorge de plantes médicinales, et si les êtres humains en ont une certaine connaissance, c’est souvent par l’observation des animaux qui les utilisent. 
Les cas les plus connus de nos jours, pour nous occidentaux, sont ceux des chats et des chiens qui, bien qu’ils soient devenus des animaux dits domestiques, n’en gardent pas moins leurs instincts de survie, mangeant du Grammont ou du Chiendent pour se soulager de leurs maux, quand cela leur est possible. En fonction de la quantité de plante ingérée, la réaction ne se fera pas attendre et s’en suivra soit une expectoration qui nettoiera les bronches, soit un vomissement qui purgera l’estomac, ou bien encore une diarrhée qui videra l’intestin.
Pour les chats d’appartement, à cet effet, on peut trouver dans le commerce des barquettes d’herbes à chat. 
 
AnimauxDomestiques
 
D’autres animaux, également, comme les chimpanzés de Tanzanie utilisent les plantes : pour calmer leurs maux d’estomac ils  consomment de l’Aspilia. Lorsqu’ils souffrent de problèmes intestinaux, ils mâchent, puis sucent le jus des rameaux de Vernonia Amydalian, plante au goût amère qu’ils évitent d’habitude.
Les chamois mordus par les serpents vont brouter de l’Euphorbe, une plante qu’ils ne mangent pas d’ordinaire et qui agit comme une violente purge, les débarrassant ainsi du poison. 
En cas de blessures, les chamois soignent leurs plaies en se roulant dans le Plantain des Alpes, qui a une action cicatrisante très significative.
Les loups, quand ils sont piqués par un serpent, creusent le sol pour déterrer et manger la racine de la Renouée Bistorde (herbe aux serpents) qui les purge violemment.  
Les hirondelles appliquent du suc de Chélidoine, plante aux vertus désagrégeantes pour les tissus, sur les yeux voilés de leurs petits.
 

Les animaux et l’argile

L’argile est un remède vieux comme le monde ; elle a la propriété de fixer les substances toxiques et de les neutraliser. Elle attire et absorbe les toxines et poisons, ce qui détoxique l’organisme ; elle a également des vertus cicatrisantes et éliminatrices. 
Les singes de tous continents consomment de l’argile pour soigner leurs problèmes digestifs. Les éléphants utilisent également l’argile pour se purger.
Les sangliers, chevreuils, cerfs, … se plongent dans les boues argileuses lorsqu’ils sont blessés : le cataplasme d’argile se formant sur leurs blessures, nettoie et protège leurs plaies, tout en activant la cicatrisation vers la guérison.
Dans nos campagnes, ce sont les chevaux malades de la corne qui trempent leurs sabots dans les boues argileuses.
 
Bain de boue - guérisseur

Les animaux et le jeûne

Les animaux malades de toutes espèces, recourent d’instinct au jeûne ; pour cela, ils se retirent dans un endroit à l’écart et protégé, puis ils laissent ainsi les forces de défense du corps agir librement selon le principe d’autolyse.